Landmark Forum, Free Your Future tend la main à la jeunesse de Lavender Hill

LEN-free-your-futureL’histoire qui suit a été envoyée à Landmark Education News et a été publiée dans son intégralité dans le Constantiaberg Bulletin de Cape Town en Afrique du Sud.

Extraits ci-dessous.

Changer les choses pour les jeunes en péril

De Karen Watkins

Avez-vous déjà eu envie de changer les choses mais avez laissé quelque chose vous en empêcher ? Abrie de Villiers, un habitant de Bergvliet, en a déjà fait l’expérience, mais il est maintenant bien décidé à transformer ses espoirs en actions.

M. De Villiers participe au Programme d’Expression de Soi et de Leadership, proposé par Landmark Education.

« Le programme consiste à développer l’expression de soi et le leadership tout en participant à un projet communautaire qui a pour vocation de changer les choses dans une communauté avec laquelle je n’aurais normalement
aucune interaction, » déclare M. De Villiers.

Il était passé dans le quartier il y a quelques années mais avait jugé que cen’était pas le bon moment. Il y est repassé récemment et plusieurs jeunes quise tenaient là ont attiré son attention.

« Ils ont décidé qu’ils ne valaient rien, ils ont quitté l’école et prennent le risque d’être la cible de gangs ou de tomber dans la drogue, ce qui pourrait les inciter à devenir des criminels pour financer leur consommation. Si rien n’est fait, cela continuera ainsi, » dit M. De Villiers.

Son projet consiste à organiser des rencontres entre les enfants et des gens ayant été dans une situation similaire mais qui s’en sont sortis et ont réussi,en particulier des gens ayant vécu à Lavender Hill, afin qu’ils puissent
partager leur expérience et inspirer les jeunes à faire de même.

Il cherche des gens prêts à enseigner un métier aux jeunes et à les guider dans leur carrière.

Le projet, baptisé « Free your Future », comprendra deux sessions de deux heures les samedis 9 et 23 mars.

« Des personnes viendront pour montrer aux jeunes ce qu’ils peuvent deveniret l’étendue des possibilités qui s’offre à eux. Les bénévoles pourront faire des démonstrations de leur savoir-faire, de leurs services ou de leurs métiers, » annonce M. De Villiers.

M. De Villiers admet que lorsqu’il est allé à Lavender Hill pour la première fois, il était terrifié.

« J’avais entendu des histoires de règlements de compte entre gangs, de drogues et de braquages. Je pensais également que personne ne voudrait me soutenir dans ce projet. Tout le monde à d’autres choses à faire. Mais aulieu de ça, j’ai était agréablement surpris de découvrir à quel point les gensétaient disposés à aider.

« Je vois cela comme une opportunité pour eux de faire partie d’une équipe et d’apporter leur contribution aux autres et de se considérer comme des gensqui font changer les choses. »

« C’est également une occasion de se rendre dans des quartiers qu’ils ne verraient pas forcément d’ordinaire. Il se passe beaucoup de choses positives. J’ai été épaté de voir à quel point les gens qui habitent dans les barres d’immeubles sont organisés, avec des comités, des projets de développement et ainsi de suite, » dit-il.

L’étape suivante est de confier le projet à quelqu’un de la communauté, mais M. De Villiers a déjà un coup d’avance. La semaine dernière, alors qu’il attendait que commence une réunion, il a été approché par un ancien gangster qui a repris sa vie en main.

Il a affirmé avoir détecté des qualités de leadership dans cet homme, et ilespère que ce dernier pourra faire avancer le programme grâce à son entreprise et à son réseau personnel.

M. De Villiers organisera également une réunion le samedi 6 avril pour partager et célébrer les résultats du projet.
Si vous souhaitez participer au projet Free Your Future, vous pouvez envoyer un e-mail à Abrie de Villiers à [email protected] ou appeler le 083 680 1040.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *