Landmark Forum: Une Londonienne Lève des Fonds pour les Orphelins Indiens

Picture copyright of Basildon and Southend Echo Newspapers/Newsquest Essex. 2007 Smriti Jhnigan a toujours eu envie d’aider les enfants en Inde, son pays natal, et lors de sa participation au programme d’expression de soi et de leadership de Landmark Forum à Londres, elle créa un projet pour recueillir des fonds afin d’améliorer la qualité de vie des enfants de deux orphelinats. Son projet a attiré l’attention de Echo,
un journal de South Wessex, qui a récemment publié un article au sujet de Jhnigan.Extrait de l’histoire ci-dessous :

Ma mission est d’aider les enfants pauvres en Inde

Par Sarah Calkin, 8 avril 2008

Dès son plus jeune âge, Smriti Jhingan a su qu’elle voulait aider les nombreux enfants indiens moins bien lotis qu’elle ; ce n’était qu’une question de savoir quand et comment. Ses visites annuelles dans le nord du pays pour rendre visite à sa famille luiont permis de se rendre compte des souffrances de certains enfants indiens.

Ne sachant pas exactement quoi faire après avoir reçu son diplôme en sciences biomédicales de l’Université de Londres en juin dernier, la jeune femme de 21 ans décida que c’était le moment idéal pour passer à l’action. Smriti, qui habite sur Norsey Road à Billericay s’est mise au travail et a organisé un dîner et un bal sur le thème de l’Inde au Wembley Plaza Hotel qui aura lieu ce mois-ci.

Pour s’assurer que l’argent qu’elle récolte apporte un vrai changement dans la vie de ces enfants, Smriti est repartie sur le sous-continent dans le but de trouver une cause qui pourrait avoir besoin de son aide. Elle visita deux foyers pour enfants dans la ville de Panchkula avant de choisir d’aider un foyer géré par l’association caritative Ashiana.

« Cette expérience m’a ouvert les yeux et m’a fait réaliser à quel point nous avons de la chance, » dit-elle. « Quand j’allais en Inde avec mes parents, je voyais des enfants sans parents qui s’occupaient de leurs frères et sœurs alors qu’ils n’avaient euxmêmes que six ou sept ans. Je me devais de faire quelque chose. »

Elle espère récolter suffisamment d’argent pour acheter un minibus pour amener les enfants du foyer à l’école et faire des sorties les jours de repos pour améliorer leur qualité de vie.

L’histoire d’une fille du foyer a particulièrement touchée Smriti, qui travaille actuellement en tant qu’intérimaire à Billericay.

« Elle devait avoir huit ou neuf ans et elle m’a dit qu’elle avait assisté à la crémation de son père, » se souvient-elle. « Une autre fille lui a demandé si c’était pour cela qu’elle avait pleuré la nuit précédente et elle répondit que oui. »

La plupart des 60 enfants du foyer sont orphelins mais certains ont des parents quin’ont simplement pas les moyens de s’occuper d’eux.

Smriti ajoute « Je sens vraiment que certains enfants ont besoin de savoir que quelqu’un est là pour s’occuper d’eux. »

Pour en savoir plus sur l’œuvre caritative ou sur la soirée comprenant un repas indien,un spectacle comique et de la danse Bhangra, appelez le 07877 897977.

Pour lire l’histoire d’origine, visitez Echo online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *