Une faim de différence

Une faim de différence
Ellen Snortland

Lorsque je suis partie en voyage à Oaxaca au Mexique en 2005 dans le cadre du Projet Faim, j’étais loin de me douter qu’il en découlerait un film ! Beauty Bites Beast, mon documentaire basé sur mon livre du même nom, est né d’une amitié tissée lors d’une mission d’enquête à Oaxaca avec 11 autres investisseurs expérimentés du Projet Faim.

Fred Ouweleen, un autre investisseur du PF et diplômé du Landmark Forum, et moi-même, nous sommes tout de suite bien entendus. Lors de nos conversations, nous partagions l’idée que l’émancipation des femmes est essentielle pour résoudre de nombreux problèmes mondiaux majeurs. Et pourtant, de nombreuses femmes et filles du monde entier continuent d’être sous-alimentées, sous-éduquées, et sous-représentées à presque tous les niveaux de famille, de société et de prise de décision, même si les organismes d’aide humanitaire internationaux savent que la participation féminine dans ces domaines est cruciale.

Une des raisons pour lesquelles nous étions à Oaxaca était que deux villages de la région avaient repris leur économie en main en se concentrant sur les valeurs fondamentales du Projet Faim concernant l’alphabétisation des femmes. Ces principes ont fait leurs preuves dans le temps après des décennies d’expérience sur le terrain en Inde, en Afrique et au Mexique, en montrant que l’éducation des femmes donne d’excellents résultats pour tout le monde, y compris évidemment les hommes et les garçons. Le Projet Faim et ses membres ont longtemps prôné le partenariat entre femmes et hommes plutôt qu’un sexe dominant l’autre.

En 2006, un an après notre retour de Oaxaca, j’ai reçu un e-mail de Fred. Pour résumer, il disait qu’il avait lu mon livre Beauty Bites Beast, et qu’il le trouvait parfaitement censé. Il se disait maintenant qu’il était important d’aborder le sujet de la peur des hommes qu’ont les femmes et de prendre position non seulement dans la résolution du problème de la faim, et aussi augmenter de manière significative le leadership féminin dans le monde. « Que faudrait-il faire pour que vous veniez au Mexique pour dispenser une formations de self-défense pour les femmes qui travaillent pour moi à mon usine PacMin à Tijuana ? » Wow! Quel e-mail surprenant ! J’ai répondu à Fred que s’il me laissait filmer les cours et utiliser les images pour un éventuel futur documentaire, je pourrais organiser ce projet et faire en sorte de le concrétiser.

Les cours à PacMin ont fini par devenir le pilier central de Beauty Bites Beast, sans toutefois constituer la totalité de l’histoire. Je ne voulais pas que les gens pensent que la violence contre les femmes et les enfants est un problème propre au Mexique. C’est est un problème familial mondial qui ne sera résolu que lorsque nous nous réunirons tous (femmes, hommes, filles et garçons) pour dire « Assez ! ». Ce problème est-il vraiment mondial ? L’Organisation Mondiale de la Santé déclare qu’une femme sur trois dans le monde subit une agression sexuelle au cours de sa vie; et que la plupart de ces crimes ne sont pas déclarés. Le traumatisme de ces agressions ont un impact sur la société; la peur de la violence empêche les femmes d’exprimer leurs capacités et leurs talents naturels.

Ainsi, l’« histoire » de Beauty Bites Beast ne concerne pas une personne en particulier, mais relate la transformation réelle des femmes qui apprennent à définir les limites psychologique, verbale et physiques. Chaque créature sur terre a ses limites : les roses ont des épines ! Malgré cela, beaucoup d’entre nous se sont convaincus que l’autodéfense ne fait pas partie du « menu » des attributs féminins. Balivernes ! Beauty Beast Bites prend cet ensemble de croyances erronée et les renverse complètement, non seulement avec les travailleuses de l’usine mexicaine, mais aussi avec « mémés » kenyanes, des étudiantes, des femmes au foyer et des cadres supérieures du monde entier. http://tinyurl.com/BBB-Trailer-2016

En ce moment, Beauty Bites Beast en est à l’étape des festivals de films. Nous avons été l’un des 8 documentaires sélectionnés parmi des milliers de soumissions, à être diffusés en avant-première au prestigieux 40ème Festival des Films du Monde de Montréal qui a lieu du 25 août au 5 septembre. En tant qu’auteur, réalisatrice et productrice de notre film, je l’ai envisagé comme faisant partie d’une triade de films qui va transformer les conversations que nous avons actuellement pour mettre fin à l’épidémie systémique de la violence contre les femmes. Les deux autres points du triangle sont les documentaires de Kirby Dick The Invisible War et The Hunting Ground. J’ai hâte que Beauty Bites Beast se joigne à la conversation dans laquelle ces films sont impliqués.

À cette fin, nous sommes ravis de faire partie du FFMM et nous avons hâte que notre film soit à la disposition du grand public. Nous allons profiter de notre venue à Montréal pour rechercher une société de distribution.

Au Landmark Forum, on entend souvent la phrase : « Pour un monde qui fonctionne pour tout le monde, sans que rien ni personne ne soit exclu. » De toute évidence, laisser les femmes de côté de manière systématique n’a pas fonctionné pour eux et ne fonctionne pour personne sur le long terme. Ce que nous avons vu est que lorsque les femmes et les filles apprennent à dire « non » à des comportements indésirables, nous en bénéficions tous.

Si vous êtes à proximité de Montréal ou que vous souhaitez simplement être déraisonnable, venez nous rendre visite ! Ken Gruberman et Deborah Harnett Kennedy (des membres clés de l’équipe de production également diplômés de Landmark Forum) seront présents avec moi à Montréal.

Beauty Bites Beast
Écrit et réalisé par Ellen Snortland; Producteur délégué, Yehudit Zicklin-Sidikman

Dimanche, 4ème Septembre 17h50
Théâtre Outremont
1230-1248 Avenue Bernard
Outremont, QC H2V 1V6, Canada
http://www.ffm-montreal.org/en/home.html

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *